Lumière du monde, de James Lee Burke

Publié le par LaClaire

Lumière du monde, de James Lee Burke

Le dernier roman de James Lee Burke se passe dans le Montana, sa nature, ses montagnes et ses lacs. Dave Robicheaux, accompagné de sa femme et de sa fille Alafair, sont hébergés chez un de ses amis, Albert, un écrivain écolo. Il héberge également le grand pote de Dave, Clete, détective privé alcoolique, et sa fille retrouvée Gretchen. Tous espèrent passer des vacances paisibles loin des turpitudes de La Nouvelle Orleans.

Mais la violence, voire le Mal, les poursuit. Alafair échappe de peu à une flèche tirée dans sa direction pendant son footing. Elle est sûre d'être traquée par un tueur en série, Asa Surrette, à qui elle a rendu en visite en prison pour un projet de livre. Surrette est réputé décédé dans un accident de fourgon cellulaire, lors d'un transfert, mais Alafair ne croit pas à sa mort.

D'autres personnages entrent en conflit avec la bande de Robicheaux : un shérif pervers, un clown de rodéo déglingué, un vieux magnat du pétrole, son fils détraqué, sa belle-fille perdue... Des meurtres de femmes semblent confirmer le pressentiment d'Alafair... Mais où se cache le tueur ?

Les personnages sont au top. Celui de Gretchen est intéressant. Ancienne tueuse à gage, impactée par une enfance martyre, il vaut mieux ne pas l'énerver... Cependant, l'intrigue est un peu décousue. Le roman est peut-être trop long. Je me suis parfois un peu ennuyée à suivre l'histoire qui part dans tous les sens. Le thème central est celui du mal absolu, incarné par le tueur. L'arrière-plan touche au mystique, même si Robicheaux est décrit comme un type rationnel et pragmatique.

Publié dans Polars

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article